Avignon

Si vous êtes venu pour visiter la Provence, une fois à Avignon, telle une sirène la ville vous envoûtera et vous n'aurez plus envie de partir !

Et rien que pour “voir” la ville, on peut déambuler pendant des jours à travers ses quartiers intra-muros sans jamais se lasser.


Avignon est pleine d'histoire et pleine de vie et vous invite pour un séjour sous le signe du bonheur !

Capitale du Vaucluse et des Côtes du Rhône, cité des papes, ville d'art et de culture, théâtre, cinéma, musées, grands magasins et petites boutiques, Avignon est une petite ville qui a tout d'une grande et encore...

Des maisons et ruelles médiévales aux hôtels particuliers de la Renaissance en passant par toutes ses belles et vieilles places et une gastronomie diverse, allant du familial, bon et pas cher aux plus grands chefs étoilés.


Le centre historique de la ville, le Palais des Papes, l'ensemble épiscopal et le pont Saint Bénézet sont inscrits au patrimoine mondiale par UNESCO.  

A l'origine Forum d'Avenio - la ville romaine au 1er siècle av. J.-C. - la Place de l'Horloge reste le "centre" d'Avignon. 

Ici se trouve l'Hôtel de Ville, bâti entre 1845 et 1851 à l'emplacement d'une ancienne livrée cardinalice dont il a conservé la vieille tour fortifiée transformée en beffroi au XVe, ainsi que l'horloge à Jacquemart. A coté, le théâtre municipal, aussi du XIXè, abrite l'opéra d'Avignon et tout en haut de la place, tourne le joli carrousel Belle Époque.

Lieu de rencontres, bordée de terrasses de cafés et de restaurants, la place est toujours très animée. Tout comme la Place du Palais plus haut, une vaste esplanade investie en été par des saltimbanques de rue. 

Et comme son nom indique, ici se trouve le formidable Palais des Papes, emblème de la ville et témoin monumental de l'importance d'Avignon dans le monde chrétien au Moyen Age.

Construit à partir de 1335, principalement par deux papes bâtisseurs, l'austère Benoît XII et son successeur, le beaucoup moins ascétique Clément VI, le palais deviendra la plus grande édifice gothique de tout l'Europe. La visite, qui comprend les appartements privés avec leurs fabuleuses fresques, est l'un des incontournables d'Avignon. 


Place du Palais des Papes pendant le Festival d'Avignon

A coté du Palais, la Cathédrale Notre-Dame des Doms d'Avignon érigée en 1150, de style roman provençal, fut inscrite sur la première liste des monuments historiques en 1840. Du sommet de son clocher la statue de la Vierge entièrement dorée, 6 mètres de haut et pesant 4500 kilos, bénit et protège la ville.

Faisant face au Palais, des dragons et des aigles trônent sur l'imposant édifice baroque, l’hôtel des Monnaies. Et pas loin le Petit Palais, ancienne résidence cardinalice reconverti en musée, abrite une impressionnante collection d'art primitif italien, de sculptures avignonnaises et de peintures de l'École d'Avignon.


Si toute cette grandeur et vivacité fait déjà tourner la tête, montez au Rocher des Doms, le berceau de la ville, pour une pause fraicheur avec des paons et cygnes autour du bassin. Le lieu vous offre des panoramas sur toute la ville, ses toits, ses clochers, jusqu'à Villeneuve-lez-Avignon et les alentours.  


En bas de la Place de l'Horloge, la Rue de la République, l'artère principale, divise la ville un peu en deux. D'un coté, la Rue Saint Agricol mène au quartier chic et bourgeois de la ville avec la rue Joseph Vernet, la 5ème Avenue d'Avignon où les boutiques de mode et de luxe sont nombreuses, et la Place Crillon, avec le prestigieux Hôtel d'Europe dans l'ancien hôtel particulier du XVIè siècle du Marquis de Graveson.

Panorama sur Avignon depuis l'Ile de la Barthelasse

De l'autre coté s'étend la zone piétonne et commerçante qui débouche sur la Place Pie et les Halles, le marché couvert orné d'un jardin suspendu. Lieu de rencontre des Avignonnais, les étals proposent tout sorte d'aliments et de friandises. N'y allez pas le ventre vide !

Plus loin, la Place des Carmes accueille aussi deux marchés très populaires : un marché paysan et aux fleurs le samedi matin et les puces les dimanches. La place tire son nom du magnifique cloître des Carmes et son église conventuelle du XIIIe siècle. 


Ou dirigez vous le quartier bohème d'Avignon et la Rue des Teinturiers bordée par la Sorguette. S'il elle n'est pas le centre d'Avignon elle en est un coeur. Aujourd'hui hantée par des artistes et musiciens ainsi que des Avignonnais "pure souche", cette ravissante rue pavée date du Moyen Age à l'époque où l'industrie de soie battait son plein.     

Si les roues à aube, dont quatre subsistent toujours, ne tournent plus, la rue, quant à elle, bouge avec des bars à vin, petit restos sympas, soirée musicales, tout à l'ombre des platanes et dans une ambiance presque villageoise. 

Si vous voulez ouvrir un peu les horizons, faite un tour aux remparts.

Les remparts d'Avignon constituent le 2éme plus long mur continu du monde après la Grande Muraille de Chine. Vous pouvez accéder à son chemin de ronde par le Rocher des Doms ou l'escalier Ste Anne.

Puis, allez danser sur le fameux pont d'Avignon. Le pont Saint Bénézet fut construit vers 1180 - miraculeusement selon la légende par un simple berger - pour relier la ville à Villeneuve-les-Avignon.

Une guerre et des crues successives du Rhône ont partiellement détruit le pont. Aujourd'hui subsistent la chapelle Saint Nicholas du XIIe siècle et quatre arches dont la longueur des travées constitue, selon un prestigieux génie civil, une prouesse inouïe pour l'époque.


Au pied du pont se trouve l'embarcadère du bac à traille qui vous emmène gratuitement à l'île de la Barthelasse pour une balade au vert à deux pas de la ville.

A moins que ne vous préfériez une balade dans un des nombreux musées d'Avignon. Entre le fond d'art contemporain (la Collection Lambert) le musée des Beaux Arts (le Musée Calvet) et des collections de peinture (Musée Angladon et Petit Palais), d'archéologie (Musée Lapidaire) ou de mobiliers d'époque et arts décoratifs (Musée Louis Vouland), vous aurez l'embarras du choix.

Et ne parlons pas des édifices religieux ! 

Rabelais aurait voulu appeler la ville l'Ile Sonnante en raison de tous ses églises, chapelles et couvents. On ne peut pas tout énumérer ici, mais citons parmi d'autres la splendide Basilique Saint Pierre, particulièrement saisissante avec ses illuminations du soir, la majestueuse Collégiale Saint Didier ou l'église protestante, le Temple Saint Martial.

Partout, au détour d'une rue ou d'une place, vous tomberez sur une chapelle de pénitents ou une petite église, toutes abritant des trésors et des oeuvres d'art d'une valeur patrimoniale inestimable. 


Une ville à savourer en toute saison grâce aux multiples manifestations qui ont lieu tout au long de l'année, Avignon prend vraiment une autre dimension pendant sa « 5émé saison » quand se déroule le fameux Festival d'Avignon.

Ce festival de danse, musique et théâtre fut fondé en 1947 par l'acteur et metteur en scène Jean Vilar (60ème édition en 2016). Les spectacles se jouent partout dans la ville, souvent dans des lieux historiques et même dans les rues. Aujourd'hui il jouit d'une renommé internationale mais avec le moins formel Festival Off un rapport étroit entre troupes et  public a pu être maintenu. 


Avis aux visiteurs: avec tous les zones piétonnes et les rues à sens unique la circulation peut s’avérer difficile pour ceux qui ne connaissent pas encore la ville. En plus, le stationnement n'est pas des plus faciles non plus. Si vous descendez dans un des nombreux hôtel de la ville renseignez vous auprès de l'établissement pour connaitre la meilleur façon de vous garer. Si vous venez pour la journée optez pour un des parkings non-payants situés juste à l'extérieur des remparts, comme le parking des italiens ou sur l'ile Piot, les deux assurent un service de navette gratuite toutes les quelques minutes et jusque tard le soir en saison.

Office de tourisme d'Avignon - 41, cours Jean Jaurès - 84000 Avignon

+33 (0)4 32 74 32 74

http://www.avignon-tourisme.com/

Scroll To Top