Lacoste

Le visite du village perché de Lacoste vous fait remonter le temps, et ses calades escarpées ! Depuis tout en bas du village, là où il y a le petit restaurant avec des plats au curry sur la carte, jusqu'à la mairie plus haut, en passant par la Café de France et sa terrasse suspendue, on traverse les siècles. Par le Portail de la Garde, on rentre dans le coeur médiéval du village. Ici, presque rien n'a changé depuis le XIVe siècle, aucun commerce ni restaurant ne vole la vedette à la belle et fascinante architecture des façades avec leurs portes hautement décorées et leurs fenêtres à meneaux.

Le village perché de Lacoste dans le Luberon

Vue aérienne du Château de Lacoste dans le Vaucluse

Entrée du Festival d'Art Lyrique au Château de Lacoste

Statue contemporaine du Marquis de Sade, Château de Lacoste

Ruelles caladées de la ville médiévale de Lacoste

Oeuvres d'art contemporaines dans les rues du village

Portail de la Garde à Lacoste

Maisons de village et statue dans le patio

Arbre de Vie d'Ettore Greco sur l'esplanade du Château de Lacoste

Couronnant le tout, le château de Lacoste. Construit au XIe siècle, il fût jusqu'au XVIIe siècle la propriété de la famille Simiane de la maison d'Agoult avant de devenir la propriété du fameux Marquis de Sade.
Esprit affranchi et hédoniste sans vergogne, sa quête de plaisirs charnels lui  valut de longues périodes d'incarcération. Mais, dans les années 1770, lorsqu'il n'était pas en taule ou en cavale, le Marquis de Sade séjournait dans son château à Lacoste où son mode de vie libertin (pour parler gentiment) dominait le village, tout comme le château.
Aujourd'hui un autre figure est prédominante dans le village, le célèbre couturier Pierre Cardin. En 2001, il acquit le château, alors partiellement en ruines, et entreprît sa restauration pour y habiter. Avec l'idée de créer un «Saint-Tropez local de la culture», il installe un festival d’art lyrique dans les carrières voisines du château. Mais ce millionnaire ne s'est pas arrêté là - par la suite il a acheté une trentaine de bâtisses à Lacoste – commerces et habitations – pour les réhabiliter et les estampiller de la marque Cardin.
Certains ne voient que le bon côté de la poule aux œufs d'or, mais pour d'autres, c'est encore un massacre de leur village...

Oui, un événement en particulier marque l'histoire du village : le massacre de Lacoste. Autrefois, le Luberon n'était pas un lieu de villégiature, de marchés et de gastronomie mais le théâtre de guerres, massacres et pillages.
En 1545, Meynier d'Oppede, s'étant chargé de nettoyer la région de ses hérétiques dont beaucoup vivaient à Lacoste, se présente aux portes de la cité. Sous la promesse que les villageois seront épargnés, il réussit à les convaincre de le laisser rentrer. Erreur fatale : ses hommes auraient massacré tous les habitants, ne laissant aucun survivant.

Malgré le souvenir de cette époque douloureuse, Lacoste est resté toujours aussi ouvert et accueillant. Mais avec de bien meilleures et plus paisibles conséquences. Après les surréalistes Breton, Ernst et Char, qui y ont séjourné, suivent une succession de sculpteurs, peintres et poètes. Dans les années 70, l'artiste américain Bernard Pfriem s’installe et crée une école, devenue la Savannah Art College, dans la moitié haute du village. Aujourd'hui les maisons qu'il a achetées et retapées accueillent 80 élèves chaque trimestre – pour 400 habitants à l'année !
Et oui, ça parle américain ici. Mais le contact est facile et sympa et on sent que le village est fier de son brassage social, culturel et artistique.
En tout cas, Lacoste est un petit bijoux, un musée en plein air. Le Moyen Age et Renaissance se confondent dans les belles maisons anciennes, linteaux en plein cintre, rues pittoresques et passages voûtés.
On peut aussi admirer l'église paroissiale Saint-Trophime du XIIe siècle, le beffroi de 1793 avec campanile en fer forgé, l'ancien moulin à vent dans le village et la fontaine et lavoir. Depuis l'esplanade du Château, un panorama magnifique sur le Ventoux, le Luberon et les villages perchés s'offre à vous...

Aux alentours de Lacoste :
La Forêt de Cèdres, 207 ha dans le Petit Luberon

Office de Tourisme - Place de l'église - 84480 Lacoste

+33 (0)8 75 42 96 71

http://www.lacoste-84.com

Scroll To Top