Cassis

Dans le département des Bouches du Rhône, à quelques kilomètres de Marseille, Cassis évoque immanquablement un port de pêche coloré, les calanques, et Frédéric Mistral. Son fameux "Qui a vu Paris, s'il n'a vu Cassis, n'a rien vu" – Qu'a vist Paris, se noun a vist Cassis, a ren vist" – n'emprunte rien à l'exagération provençale...

Mais Cassis, c'est aussi un des premiers vignobles classés en France. Un des trois premiers crus français à bénéficier de l'AOC par décret du 15 mai 1936 ; un vignoble précieux, 200 hectares pour 1 000 000 bouteilles par an ; 12 domaines qui escaladent les pentes des collines en restanques ; les trois couleurs sont présentes, cependant la majeure partie de la production est du blanc.
 

Panorama sur la baie de Cassis dans le Sud de la France

Le petit port de Cassis

Le château de Cassis

Cap Canaille

La qualité et la globalité du paysage sont exceptionnels : Cassis est bâtie en amphithéâtre en bord de mer entre le Cap Canaille et les Calanques.  "Un bijou minéral dans un écrin vert posé sur l'eau bleue de la Méditerranée". La couleur ocre des impressionnantes falaises du Cap Canaille, les plus hautes de France (363 m au Cap Canaille, 399 m à la Grande Tête) s'oppose à la blancheur du Massif des Calanques. Ces deux sites naturels classés comptent parmi les plus beaux du littoral méditerranéen.

La lumière de Provence inspira particulièrement les fauves, Derain ("Une pinède à Cassis-1907), Vlaminck, Matisse, Dufy et le pointilliste Signac ("Baie de Cassis, Cap Canaille"-1889)…
La musée méditerranéen d'Art et Traditions Populaires de Cassis, aménagé dans un ancien presbytère du début du XVIIIe siècle accueille une belle collection de peintres provençaux des XIXe et XXe siècles : Ponson, Crémieux, Guindon, Seyssaud… séduits, eux aussi, par la lumière et le cadre enchanteur.

Découvrir Cassis, un patrimoine à apprécier

Le noyau historique de Cassis possède une identité et un caractère originaux que l’on peut appréhender par quartiers : le port, le quartier des pêcheurs et son dédale de venelles et d’escaliers, le quartier bourgeois et ses belles maisons des XVIe et XVIIe siècles. Une promenade s’impose pour découvrir les nombreux bâtiments et détails d’architecture.

Le Château de Cassis (ou Castrum de Carsisis)
Il aurait été édifié au Moyen Âge et appartenait à la famille des Baux en 1381. Un rempart rectiligne à tours carrées délimite la surface d’une cité fortifiée de 4850 m2.
Il domine la ville, “posé” au-dessus d’une falaise de marnes bleues du Crétacé, site géologique très intéressant. C’est aujourd’hui une demeure privée, qui accueille des chambres d’hôtes de luxe.

L'Hôtel de Ville
Superbe hôtel particulier du XVIIe siècle (vers 1625) que fit édifier Désiré de Moustiers, ancien consul de Marseille. Cour caladée (pavée de galets), escalier grand siècle, salon d’honneur avec cheminée d’époque, vestiges médiévaux en sous-sol, visibles sous des dalles de verre à l’accueil.

La "Maison de Cassis"
Ancien presbytère du début du XVIIIe siècle, elle abrite le Musée municipal Méditerranéen des Arts et Traditions Populaires.

La Maison des Mascarons
Typique des demeures du XVIIIe siècle, elle obéit à la règle de trois (3 étages, 3 fenêtres). Imposte en fer forgé.

L'Église
C’est en fait la troisième église de Cassis... Bâtie entre 1859 et 1867, elle fut consacrée à Notre Dame de l’Assomption, Saint-Roch et Saint-Michel. Elle est de style néo-roman à trois nefs, en grande partie en pierre de Cassis.

La statue de Calendal
Calendal, petit pêcheur d’anchois cassidain et héros du poème éponyme de Frédéric Mistral, est à l’honneur depuis la réédification de sa statue en pierre de Cassis en 2000. Une œuvre sculptée par Jean-Loup Bouvier, d’après la maquette de Cornu de 1930.

Les Calanques de Cassis
Reliant Cassis à Marseille sur près de 20km balisés, seule celle de Port-Miou se trouve sur la commune de Cassis. Port-Pin et En Vau, tout près, sont déjà marseillaises. Mais le langage courant parle toujours des "Calanques de Cassis", qui en est la porte d’entrée privilégiée...
Ses falaises calcaires d'un blanc étincelant plongent dans le bleu profond de la Méditerranée, et offrent un cadre magique pour la randonnée, la plongée sous-marine et l'escalade.
Crée en 2012, le Parc National des Calanques compte plus de 150 000 hectares. Le coeur du Parc s'étend sur les villes de Marseille, Cassis et la Ciotat.

Le Cap Canaille et la route des crêtes
Sur une courte portion de littoral entre Cassis et La Ciotat, la montagne de Canaille surplombe la mer en d’impressionnantes falaises, les plus hautes d’Europe : 362 mètres au cap Canaille, 399 mètres à la Grande Tête.

Le littoral et les plages de Cassis
11 km de côtes dont 800 m de plages (les plages surveillées : la Grande Mer, le Bestouan).

Office de Tourisme de Cassis - Quai des Moulins - 13260 Cassis

+33 (0) 892 39 01 03

http://www.ot-cassis.com

Scroll To Top