Le colorado provençal

Un site d'ocre à Rustrel au coeur du Luberon

Plus à l'est de Roussillon, au sud de Rustrel, le "Colorado provençal" est le plus spectaculaire des sites d'ocres. Petit ruisseau qui coule de Gignac à Apt et qui, par temps de pluie, gonfle et charrie une eau jaune riche en ocres, la Doa a pendant des siècles, entaillé les couches géologiques, mettant à nu le calcaire blanc, les argiles vertes et des bancs de sable ocré qui prennent ici des formes tourmentées rarement vues ailleurs.


Un mirage ? Un film en « technicolor » ? Un choc en tout cas. Sur des kilomètres, en plein coeur de la Provence, se déroulent des falaises d'or et de sang dignes du Colorado. Des carrières aux allures de canyon, succession de cheminées de fées et de vallons aux contours surprenants.  Sous le ciel bleu insolent du Vaucluse, c'est surtout la palette de couleurs qui impressionne : du jaune vif au rouge sang, en passant par tous les orangés, parfois veinés de bleu ou de vert.

Le colorado provençal de Rustrel

Les ocres de Rustrel

Paysage du Colorado de Rustrel

Cascade du ravin des Gourgues

Différentes couleurs d'ocres

Graffitis sur les roches d'ocres

Promenade dans le Colorado provençal

Enserré entre la montagne du Luberon au sud et les monts de Vaucluse au nord, cet endroit étonnant est surnommé le « Colorado provençal ». Entre les villages de Rustrel et de Gignac, au bord de la rivière Dôa, les couleurs de la terre, dues à la présence d'ocre dans les sous-sols, offrent au visiteur un spectacle époustouflant.


La légende raconte que Sermonde, épouse du terrible seigneur du village de Roussillon, aimait un troubadour. Jaloux, le châtelain tua l'amant d'un coup de dague et fit déguster le coeur à son épouse après l'avoir fait cuisiner. Celle-ci trouva le met délicieux, mais après avoir appris la vérité, elle se jeta dans le vide. Aussitôt la terre se teinta de son sang.


La réalité est bien sûr toute autre. Au commencement était la mer... Il y a cent millions d'années, au pied des Alpes, les fonds marins recevaient d'épais dépôts de sables, certains chargés de silicate de fer, de teinte verte. A la fin du Crétacé, le climat changea et devint tropical. Les sables émergés se solidifièrent et leur charge minérale se transforma en argile pure et en hydroxyde de fer. Leur couleur passa du vert au rouge. Les ocres naturelles du Vaucluse étaient nées. Les spécialistes recensent, selon les zones, entre 17 et 25 teintes différentes.


« La Provence dissimule ses mystères derrière leur évidence. »

Jean Giono


Copyright textes Anne Sophie PRUSAK - Tél. : 06 83 07 34 41 ou 04 96 14 02 91

Paysage de western

Les Cheminées des fées

Les Cheminées des fées

Falaises d'ocre blanc

Randonnée dans le Colorado de Rustrel

Promenade dans les ocres du Luberon

Le Colorado Provençal de Rustrel - Parking des milles couleurs - 84400 Rustrel

+33 (0)4 90 04 96 07

http://www.colorado-provencal.com/

Scroll To Top