Apt

Située au coeur du Luberon aux pieds du versant nord du massif, Apt est une sous-préfecture du département de Vaucluse et compte environs 12 000 habitants.   
 
La cité d'Apt fut fondée par les Romains sur la Via Domitia (RN100) en 45 av J.-C.
La cité était dotée d'un forum, d'un arc de triomphe, de temples, de thermes et d'un théâtre. Nombreux vestiges existent toujours dont le Pont Julien qui enjambe le Coulon en contrebas de la ville.

Le Haut Moyen Age a vu la construction de fortifications et l'implantation intra-muros de la cathédrale Sainte-Anne, bâtie en 1052 et plusieurs fois remaniée au cours des siècles. La cathédrale Sainte-Anne est l'une des plus anciennes églises de Provence et la plus ancienne d'Occident dédiée à la mère de la Vierge Marie. La cité se groupe autour de cette édifice. Le centre de la ville actuelle est très ancien avec des passages voûtés, de  petites rues étroites et sinueuses, des placettes arborées et des hôtels particuliers. Les anciens remparts ont pour le plupart cédé la place à des grands boulevards.

Apt, capitale du fruit confit

La crypte de la cathédrale Sainte Anne

La porte de Saignon

Apt, dans les rues de la vieille ville

Occupant toute la vielle ville, le grand et célèbre marché provençal a lieu tous les samedis matins. Aujourd'hui classé marché d'exception parmi 100 marchés de France pour son ambiance et son authenticité, déjà au Moyen Age sa notoriété dépassait le cadre local et même régional. Lieu d'échanges et de rencontres, on y trouve sur les étals colorés toutes sortes de produits, du terroir et artisanaux, le tout dans l'ambiance chaleureuse typique de la Provence.


Parmi ses produits, le visiteur trouvera les fameux fruits confits d'Apt, gourmandises jadis offertes au papes d'Avignon au XIVe siècle. Aujourd'hui mondialement connus et fleuron des vieilles traditions aptésiennes, ces fruits cristallisés, artisanalement ou par des méthodes plus industrielles, ont fait le renom d'Apt et lui ont valu d'être labellisé « Site Remarquable du Goût ».


La faïencerie a aussi permis à la ville de se développer.

Grâce à ses terres argileuses et ses ocres, le pays d'Apt a une longue tradition potière. Tout à commencé en 1728 lorsque Louis XIV demanda à sa noblesse de sacrifier sa vaisselle d'argent pour soutenir son effort de guerre. Les faïences d'Apt ont la spécificité de présenter cette « marbrure aptésienne ». L'industrie atteint son apogée au XVIIIe siècle et prend encore de l'ampleur avec la découverte de la terre flammée. Aujourd'hui, les artisans perpétuent encore cette tradition.   


A voir et visiter à Apt :


La Cathédrale Sainte-Anne, bien sûr.  Sa nef et son clocher roman datent du XIIe siècle et la nef centrale du XVIe et du XVIIe siècle. En 1660, à la naissance du futur Louis XIV, Anne d'Autriche est venue à Apt pour prier à la cathédrale et remercier la sainte. 

Ses cryptes :  la crypte inférieure est la plus ancienne tandis que la crypte supérieure contient des reliques dont le voile de Sainte-Anne (un étendard arabe) et un autel du Ve siècle. Parmi ses trésors on peut voir de l'orfèvrerie sacrée, objets de culte et ornements, manuscrits et une collection de coiffes de mariage ;

La Porte de Saignon et Tour de l'Hôpital : ce sont les seuls vestiges des anciennes fortifications de la cité romaine. Au XVIIIe siècles les pierres venant des ruines de la cathédrale paléochrétienne servaient a construire de nouvelles tours et renforcer les remparts ;

La Chapelle Sainte-Catherine avec sa façade du XVIIe siècle et sa fontaine, dans la rue Scudéry ;

L'ancien Couvent des Carmes, inscrit aux monuments historiques depuis 2011 ;

Le marché paysan d'Apt tous les mardis matin ;

Et n'oublions pas la lavande et le lavandin. La seule commune de Lagarde d'Apt concentre à  elle seule 20% de la production française de lavande fine. La floraison a lieu de juin à fin juillet, la récolte et distillation de mi-juillet à fin août.

Office de Tourisme d'Apt - 20 avenue Philippe de Girard - 84400 Apt

+33 (0)4 90 74 03 18

http://www.luberon-apt.fr/

Scroll To Top