Tourisme > Tourisme Luberon

 Fontaine de Vaucluse


Fontaine de Vaucluse


Fontaine de Vaucluse - Roue à aube sur la sorgue

 Fontaine de Vaucluse - le Chateau

A l'approche de la source mythique de Fontaine de Vaucluse, les visiteurs s'engagent sur un lieu de pèlerinage séculaire. D'instinct, arrivés au bout du sentier et dominant le gouffre, ils investissent la Fontaine d'un sens sacré.

Dans les guides de la Provence, invariablement, ils apprennent que la résurgence de Fontaine de Vaucluse a été célébrée par Sénèque, Pétrarque et René Char. De source historique, ils savent aussi que "Vallis Clausa" est le nom originaire, dès 979, de cette cité bénie des dieux. En 1946, elle choisit de s'appeler Fontaine de Vaucluse pour éviter toute confusion avec le nom du département.


La Fontaine de Vaucluse
Avec un écoulement total moyen de 630 millions de m3 par an, cette source est la première de France, et l'une des plus importantes au niveau mondial, par son volume d'eau écoulé. Elle résulte de l'émergence d'un immense réseau souterrain. Source fraîche et paisible en été, bouillonnante et impétueuse au printemps-automne, la Fontaine de Vaucluse, véritable caprice de la nature, ne cesse d'intriguer curieux et chercheurs depuis l'antiquité.
Les eaux qui bondissent à Fontaine de Vaucluse proviennent de l'infiltration des eaux de pluie et de la fonte des neiges du sud du Mont Ventoux, des Monts de Vaucluse et de la Montagne de Lure qui représentent un "impluvium" de 1240 km² et dont l'unique issue demeure la Fontaine.

Fontaine de Vaucluse au printemps
Fontaine de Vaucluse, la source déborde
après les fortes pluies printanières de 2008.
Gouffre de Fontaine de Vaucluse
Fontaine de Vaucluse
La source en hiver, niveau bas.

Le secret de la Fontaine de Vaucluse
Parti pour faire danser les filles de l'Isle sur la Sorgue, le vieux ménetrier Basile s'endormit à l'ombre un chaud jour, sur le chemin de Vaucluse. Apparut une nymphe qui, belle comme l'onde claire, prit la main du dormeur et le conduisit au bord de la vasque où s'épanouit la Sorgue. Devant eux, l'eau s'entrouvrit et les laissa descendre entre deux murailles de liquide cristal au fond du gouffre. Après une longue course souterraine, la nymphe, au milieu d'une souriante prairie semée de fleurs surnaturelles, arrêta le ménétrier devant 7 gros diamants. Soulevant l'un deux, elle fit jaillir un puissant jet d'eau. Voilà, dit elle, le secret de la source dont je suis la gardienne pour la gonfler je retire les diamants, au septième, l'eau atteint "le fuguier qui ne boit qu'une fois l'an" et elle disparut en réveillant Basile.

La Sorgue au Printemps - Fontaine de Vaucluse

 © Photos A et JP Fizet - François Lochon (Gamma)


SARL Provence.com 1996-2014 | © Avignon et Provence | Tous droits de reproduction réservés | Contactez Provence.com | Plan du site
Photos et textes non contractuels. Les informations sont données sur ce site à titre indicatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de Provence.com.
Vous êtes déjà sur notre guide, accédez à votre Espace client
Hit-Parade