Cornillon

Le village de Cornillon s'étire langoureusement le long d'un éperon rocheux et on devine que son belvédère doit offrir un splendide panorama sur la Vallée de la Cèze.

En parcourant les petites ruelles pittoresques et les passages voûtés, on ne regrette pas d'avoir fait une hâlte dans de ce charmant village où le temps semble s'être arrêté. Un petit itinéraire longe de belles maisons anciennes et permet de découvrir les ateliers d'artistes, peintres et potiers qui ont élu domicile dans le village.

Les remparts et les vestiges de l'ancien château féodal témoignent d'un passé prestigieux, intimement lié à l'histoire des Papes d'Avignon.

Le village perché de Cornillon dans la vallée de la Cèze

Vue panoramique depuis le château de Cornillon

Salle de théâtre dans le château de Cornillon

Les vestiges du château de Cornillon

Rue Casse-cou à Cornillon

Promenade dans le village de Cornillon

Maison sur les remparts de Cornillon

Table d'orientation de Cournillon

Promenade le long des remparts de Cornillon

L'église du village perché de Cornillon

Au XIVe siècle, le château de Cornillon devint la propriété de Guillaume de Beaufort, frère du pape Clément VI. A son décès, le château de Cornillon comprenait 40 pièces, deux chapelles et une tour donjon de 6 niveaux. L'inventaire de ses bien en 1380 révèla de fabuleuses richesses. Du château médiéval, il ne reste que la partie basse du donjon, une partie des remparts ainsi qu'une tour carrée.
Au XVIIe siècle, le Château de Cornillon appartenait au duc Henri II de Montmorency, gouverneur du Languedoc, personnage important jusqu'à ce qu'il intrigue avec Gaston d'Orléans contre Richelieu. Il fût décapité à Toulouse, en 1632. Ses biens devant être détruits, son château de Cornillon est alors démantelé. Les murs qui subsistent de cette époque, ajourés de grandes fenêtres, dominent la vallée. On peut les contempler depuis la cour, aménagée aujourd'hui en théâtre de plein air. Le Château est depuis 1679, la propriété de la famille de Sibert.

En longeant les remparts qui offrent un point de vue dont on ne se lasse pas, on arrive à la place du Barry et une table d'orientation permet de situer les hameaux nichés dans la plaine verdoyante.

En bas du vieux village, près du lavoir, sont entreposés des sarcophages datés du Moyen-Age et retrouvés près de l'ancienne église, détruite par les troupes protestantes au XVIème siècle, et dont ne subsiste qu'un pan de mur. L'Eglise actuelle a été édifiée dans l'une des chapelles du Château, dont le mur externe est formé par les remparts.

De nombreux sentiers sillonnent la campagne et vous permettront de découvrir les environs, comme le hameau de Saint-Gély, dominé par la chapelle Saint-Sauveur datant du XIIe siècle.

A proximité, les villages de Goudargues, et la Roque sur Cèze, classée parmi les plus beaux villages de France.

-


Scroll To Top