Le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives

Ferdinand Cheval est né le 19 Avril 1836 à Charmes sur l'Herbasse. 

Fils de petit cultivateur, rien ne le prédestine à la réalisation d'une oeuvre qui lui permettra de passer la postérité.

Ce monument est un ensemble composite d'éléments décoratifs appartenant à plusieurs styles.

Si certains se rapprochent de l'art naïf, d'autres le prétendent baroque.

En fait cette oeuvre difficilement classable occupe une place importante et unique dans l'histoire mondiale de l'art.

Si le Palais Idéal est aujourd'hui cité dans la plus part des manuels, c'est seulement après la mort de son bâtisseur que les surréalistes avec André Breton commencent à souligner son intéret. 

Picasso lui rendra visite régulierement lors de ses voyages. Il réalisera douze dessins en août 1937, actuelement propriétés d'une Galerie Suisse.

Ce monument témoigne de l'inébralanble fois d'une homme à donner vie au songe qui l'habite.

Visite du Palais Idéal

En 1879, alors employé des Postes depuis plus de 10ans, Ferdinand Cheval trébuche sur une pierre. Il s'émerveille de la beauté de la roche sculptée par l'érosion. Jour après jour durant ses tournées, notre facteur va alors collecter des pierres qu'il rassemble en petits tas le long des chemins pour les récupérer en fin de journée avec sa brouette. 

Ferdinand connaît bien les campagnes avoisinantes et sait où trouver les molasses plates et longues aux formes pétiques, durcies par l'eau des rivières, les grés aux formes rondes, les tufs où les porphyres rouges.


"En cherchant j'ai trouvé, quarante ans j'ai pioché pour faire jaillir de terre, ce palais de fées. Pour mon idée, mon corps a tout bravé, le temp, la critique, les années."  Ferdinand Cheval


La société rurale est pauvre, en crise, peu à peu désertée et en proie aux révoltes. Les paysans que fréquente Ferdinand Cheval dans ses tournées vivent dans des conditions précaires. Dormant dans des lits de feuilles et s'habillant de vetements rudimentaires, ils sont souvent soumis à la famine et aux maladies.

C'est dans ce contexte qu'en 1879, à l'âge de 43 ans, le facteur cheval commence la construction de son palais idéal, initialement appelé : Le Temple de la Nature.


Pour réaliser ce monument composé de quatre façades, d'une terrasse et d'une galerie, le facteur travaillera 33 ans et utilisera plus de 3500 sacs de chaux. Ferdiand Cheval achèvera le Palais Idéal en 1912. 


Considéré par les habitants du village comme un original, voir un fou, Ferdinant Cheval s'éteint en 1924, à l'âge de 88 ans, en léguant ce monument à ses deux petits enfants, seuls héritiers vivants au moment de son décès. En 1994 ses descendants ont vendu le Palais Idéal à la commune de Hauterives.


Indépendant de tous courants artistiques et ne relevant d'aucune technique architecturale, le Palais Idéal est l'illustration de l'architecture naïve. 

Cette construction originale est une oeuvre hors du temps, hors des normes. 

Ardemment défendu par André Malraux, le Palais Idéal fut classé monument historique en 1969. Internationalement reconnu, Ferdinand Cheval a été la source d'inspiration et d'hommages de très nombreux artistes de renom tels que André Breton, Picasso, Tinguely, Max Ernst, Nikki de Saint-Phalle.

Il est aujourd'hui considéré comme une référence mondiale de l'Art Brut.

Palais Ideal du facteur Cheval - 26390 Hauterives

+33 (0)4 75 68 81 19

http://www.facteurcheval.com/

Scroll To Top