Arènes de Nîmes

Dans les grandes villes de l'Empire romain, les arènes ou l'amphithéâtre étaient le lieu des grands spectacles.
Symbole de la notoriété d'une ville, l'amphithéâtre attirait une foule très nombreuse. Celui de Nîmes, avec celui d'Arles et le Collisée de Rome, l'un des mieux conservés du monde antique. Après avoir servi de cadre aux jeux romains,  ces lieux accueillent aujourd'hui les corridas pendant la féria.

Le plan des arènes suit un plan elliptique de 133 mètres de long sur 101 mètres de large, pour une hauteur de 21 mètres. 60 arcades sont réparties sur chacun des deux niveaux et sont surmontées d'un attique. La piste centrale (69m par 38m) est encerclée par 34 rangs de gradins pouvant accueillir 20 000 places. Sous les gradins , un réseau de galeries concentriques dessert les différents niveaux par 126 escaliers.

Vue aérienne des arènes de Nîmes

Illuminations de l'amphithéâtre de Nîmes

Corrida aux arènes de Nîmes

Galeries des arènes de Nîmes

Jeux romains dans les arènes

Ayant longtemps cru que l'amphithéâtre avait été offert à la ville par Auguste, on s'accorde maintenant pour dater sa construction de la seconde moitié du Ier siècle ou du début du IIe siècle, comme le Colisé de Rome.

Après la chute de l'Empire romain, les arènes sont transformées en forteresse par les Wisigoths. Les invasions se succèdent et menacent la sécurité des Nîmois qui se réfugient dans l'amphithéâtre, facile à défendre. Au Moyen-Age l'édifice devint un véritable village fortifié et on construit à l'intérieur un puits, des maisons, deux églises et même un château.
Les lieux sont devenus insalubres, et dans le cadre de la réhabilitation de la ville, un décret de 1786 décide de la destruction des habitations et de la restauration de l'amphithéâtre.
La première partie des travaux sera interrompue lors de la période révolutionnaire pour reprendre sous le Second Empire.
Dès 1813 le Préfet du Gard autorise la première course de taureaux, les arènes retrouvent leur vocation originelle. La première course de corrida espagnole aura lieu en 1863.

Aujourd'hui, les arènes sont ouvertes au public et un circuit de visite audioguidée permet de découvrir l'architecture du site et son histoire. Un espace multimédia est consacré aux gladiateurs et à la tauromachie et des jeux d'énigme sont proposés aux enfants.

Fin avril, sont organisés les Grands Jeux Romains, grande reconstitution historique antique.

Les arènes sont la cadre de la Féria de Pentecôte, crée en 1952 sur le modèle des fêtes taurines espagnoles. Grand rendez-vous populaire, il rassemble plus d'un million de personnes chaque année.

Les arènes de Nîmes - Boulevard des arènes - 30000 Nîmes


Scroll To Top